Hôtel Carlton - 3, rue Pierre Mauroy - 59000 Lille - Tél (33) 03 20 13 33 13 - E-mail : carlton@carltonlille.com

<< Vue en direct depuis nos chambres

24h / 24

La Voix du Nord à Lille, histoire d’un journal résistant


Lorsque vous arrivez sur la Grand Place de Lille, sur laquelle nous avons d’ailleurs écrit un article récemment, plusieurs façades attirent particulièrement l’attention. Parmi celles-ci, la Voix du Nord. Les drapeaux français et européen flottent fièrement en haut de la bâtisse de pierre à l’architecture marquée. Revenons sur l’histoire particulière et emblématique de ce journal régional.


Clandestinité, résistance

Le journal émerge sous l’occupation allemande, en avril 1941. Le premier numéro affiche “En France aucune presse, aucune radio, aucun homme ne peut parler librement un langage français. Les seules voix françaises nous viennent par la radio de Londres, avec elles, nous sommes d'accord et nous pensons : on ne transige pas avec le devoir et avec l'honneur ; on ne pactise pas avec le mal ; on ne collabore pas avec l'ennemi.”. Le texte est sans détour et s’oppose farouchement au régime de Vichy. A l’origine de cette Voix du Nord, deux hommes : Jules Noutour et Natalis Dumez. Le premier en paiera par ailleurs le prix fort. Il sera arrêté, torturé et déporté vers un camp de concentration en Pologne, où il mourra en février 1945.

Il symbolise un véritable mouvement de résistance clandestine. Cette action héroïque coûtera néanmoins la vie à plus de 530 personnes ayant participé de près ou de loin à la diffusion du journal. L’édifice transcende donc largement sa nature, et se dresse donc en véritable symbole de l’histoire de France.


Officialisation et parcours

Dès la Libération, la société La Voix du Nord - Houcke et Cie est créée et le quotidien s’installe dans les locaux du Grand Echo du Nord. Chahutée entre procès et critiques, notamment à l’égard de la récupération de la direction par opportunisme, la vie du journal avance et grandit cependant. C’est d’ailleurs en fin des années 40 que sont créées les premières éditions locales.

Les années 60 apportent leur lot d’innovation et de révolution. L’arrivée de l’informatique dans les agences d’information et l’abandon progressif du plomb dans les processus techniques octroie au quotidien un statut résolument moderne. La saisie peut donc désormais directement se faire sur place.

De l’après-guerre à nos jours, La Voix du Nord est graduellement passé du statut de journal clandestin à celui de média international, notamment par le biais de l’Agence France-Presse. Aujourd’hui, la distribution compte pas moins de 25 éditions régionales, une diffusion de plus de 200 000 exemplaires, et une moyenne de 1 236 000 lecteurs par jour.


Le bâtiment lillois

Sur la Grand Place de Lille, trône fièrement le siège social de La Voix du Nord. La façade est surplombée de trois statues d’or représentant la Flandre, le Hainaut et l’Artois. Il est également à noter que chaque ville qui a sa propre édition a son blason gravé sur la devanture. On ne peut donc pas visiter la capitale des Flandres sans s’attarder quelques minutes devant ce visage historique et incontournable de la ville. Si vous êtes de passage et que vous souhaitez découvrir Lille et son histoire, La Voix du Nord fait partie des points d’intérêt à ne pas manquer.

Et bien entendu, l’hôtel Carlton est là pour s’assurer que votre séjour en capitale des Hauts-de-France soit exceptionnelle. Vous pourrez alors profiter de l’édifice, mais aussi de tout ce que la ville a à vous offrir, tout en ayant un lieu de résidence confortable et idéalement situé. En effet, notre établissement a l’avantage imparable de se situer juste à deux pas de la Grand Place de Lille. Vous pouvez donc sereinement organiser votre itinéraire touristique, gourmand ou tout simplement curieux de la ville.

Réserver une chambre

Affaire ou plaisir, vous êtes intéressé par un petit arrêt à Lille ?

Voir les offres