Hôtel Carlton - 3, rue Pierre Mauroy - 59000 Lille - Tél (33) 03 20 13 33 13 - E-mail : carlton@carltonlille.com

<< Vue en direct depuis nos chambres

24h / 24

Le Palais des Beaux Arts, le fabuleux musée de Lille


En 1792, l’idée de fonder un musée apparaît 20 ans après l’ouverture de l’académie des arts. Elle avait été précédée, deux ans plus tôt, par la première revue des salons des artistes lillois, dont l’organisation régulière s’estompe après la Révolution Française. À cette époque, des centaines d’uvres sont confisquées aux églises, aux émigrés et aux hospices, puis entreposées dans l’ancien couvent des Récollets.


Des prémices et une construction riches en histoire

Le musée bénéficie, quelques années plus tard, du projet de vulgarisation de l’art entrepris par Napoléon 1er, qui lui confère un cadre juridique officiel du 1er septembre 1801. Ce décret désigne quinze villes françaises, dont Lille, pour recevoir des oeuvres prélevées sur les collections du Louvre et de Versailles. Principalement constituée de saisies révolutionnaires, la collection attribuée à la ville de Lille comprend 46 nouveaux tableaux. En 1803, après la restauration de certaines toiles et la réalisation des aménagements nécessaires à leur conservation, le musée s'installe dans la chapelle de l’ancien couvent des Récollets. La collection exposée comprend alors 46 tableaux provenant de l’État et environ 80 tableaux choisis parmi les plus belles pièces répertoriées par Louis Watteau, peintre français. Le musée n’est cependant ouvert au public qu’en 1809 et présente alors 109 oeuvres au total. En 1850, les collections sont déménagées dans les locaux du nouvel hôtel de ville, qui lui consacre entièrement son deuxième étage. Mais les collections se développent considérablement, passant de 188 oeuvres en 1841 à 715 en 1875, sous l’impulsion du conservateur du musée : Edouard Reynart. Cela rend rapidement l’espace disponible à l’hôtel de ville insuffisant. En 1881, le maire de Lille décide la construction d’un Palais des Beaux Arts pour les accueillir. Pour financer sa construction, la ville recueille 2,8 millions de francs grâce à une loterie. Un concours est donc ouvert aux architectes français en 1884 avec un budget de 2,5 millions de francs. Parmi les 82 projets présentés, c’est celui des architectes Édouard Bérard et Fernand Delmas qui est retenu. La construction du nouveau musée débute en août 1885 et les travaux ne s'achèveront qu’en 1892, sans grand succès puisque le projet ne sera réalisé qu’à moitié et sera amputé de sa partie arrière.


Des complications de taille pour le Palais des Beaux-Arts

Si le nouveau palais présente toute la majesté nécessaire, il s’avère rapidement inadapté à la conservation des collections. Insuffisamment chauffé et ventilé, il expose les oeuvres à des taux d'humidité immodérés qui les dégradent rapidement, surtout en période hivernale. Avec l’élection de Gustave Delory en 1896, la municipalité permet heureusement de débloquer les fonds nécessaires à la réalisation d’isolation et de chauffage. Le musée rouvrira ses portes au public deux ans plus tard. Au début de la Première Guerre Mondiale, dans la nuit du 11 octobre 1914, le site est atteint par plus de 70 obus et des officiers allemands pillent des oeuvres d’arts durant tout le mois. Après une rénovation et de nouveaux travaux d’architectes, le musée rouvre ses portes une bonne fois pour toute au public le 7 juin 1997. Le musée abrite désormais sur plus de 22,000 m², dont 12,000 m² de surface d’exposition, la seconde plus grande collection d’oeuvres de France (sculptures, peintures, dessins, céramiques…) après celle du Louvre.


À deux pas du Palais: l’Hôtel Carlton

Que vous soyez étudiant, en famille ou simplement curieux de savoir ce que Lille a à vous offrir, la capitale du nord a de quoi combler votre soif de culture. Prendre le temps pour vivre une expérience exceptionnelle passe évidemment par un temps de pause, le Carlton de Lille à tout pour rendre votre visite mémorable. Laissez-vous séduire pour une escale de tourisme ou pour le business, nous ouvrons les portes de Lille dans toute sa splendeur, rien que pour vous !


Réserver une chambre

Affaire ou plaisir, vous êtes intéressé par un petit arrêt à Lille ?

Voir les offres