Hôtel Carlton - 3, rue Pierre Mauroy - 59000 Lille - Tél (33) 03 20 13 33 13 - E-mail : carlton@carltonlille.com

Le Musée d’Histoire Naturelle de Lille entre dans une nouvelle phase de travaux


Le Musée

Le musée d’histoire naturelle de Lille a été créé en 1822 et installé dans ses locaux actuels en 1902.

Il conserve aujourd’hui 450 000 objets, répartis dans quatre collections : la géologie, la zoologie, les sciences et techniques et l’ethnographie.

Faute d’espace, ces deux dernières collections ne sont pas exposées et seuls 5 % des objets conservés sont présentés dans le parcours permanent.

Le musée connaîtra quelques épreuves difficiles pendant la Première Guerre : chutes d’obus, dégâts à la suite de l’explosion du dépôt de munitions des « 18 ponts », etc., et restera fermé jusqu’en 1925. En 1942, le Musée est occupé par les Allemands : des fauves et des oiseaux naturalisés seront même utilisés dans des représentations d’opéras de Wagner. 

Depuis, le Musée n'a cessé de développer et de diversifier ses activités : expositions temporaires, pédagogie, itinérances, soirées spéciales, expansion des collections, et aujourd'hui, ouverture aux nouvelles technologies.

Les quatre grandes collections du musée :

La collection zoologique et d’histoire naturelle, elle s’est constituée il y a 150 ans. Le musée abrite une vingtaine de spécimens d’espèces éteintes naturalisés et au moins 300 espèces disparues ou menacées de disparition dans la région Nord-Pas-De-Calais ou de France. Ces animaux naturalisés témoignent de l’érosion mondiale et régionale de la biodiversité et des disparitions d’espèces de la région.  

La collection de géologie, invite à un incroyable voyage dans le temps. Les fonds de cette collection sont aujourd’hui riches d’environ 200 000 fossiles, roches et minéraux. La qualité, la quantité et la diversité donnent une valeur patrimoniale très importante à cette collection lilloise à vocation mondiale. Parmi ces échantillons, environ 500 pièces remarquables sont présentées au public. 

La collection d’ethnographie extra-européenne, contient environ 15 000 échantillons dont 3 560 objets anciens exceptionnels témoignant des civilisations océaniennes, africaines, asiatiques et amérindiennes. La plupart proviennent d’autres continents que l’Europe. En 1990, le musée s’est vu confier les collections de l’ancien « musée ethnographique Alphonse Moillet » créé en 1851. En 1888, un incendie oblige le musée d’ethnographique Lillois à transporter et stocker sa collection du Palais de Rihour aux réserves du palais des Beaux-Arts de Lille. Une partie des collections sera ensuite présentée au Palais des Beaux-Arts jusqu’à la Première Guerre Mondiale. La collection qui était initialement composée de 4 500 objets, a été enrichie par des dons, des legs et de nombreuses pièces achetées par le musée. On y trouve aussi des dons de personnages célèbres tels que Charles Phalempin ou du Général Faidherbe. 

La collection « sciences et techniques », regroupe environ 40 000 objets et 20 000 ouvrages techniques et professionnels. Elle a pour origine, les collections de l’ex-Musée industriel, commercial, colonial et agricole de Lille, il associait deux musées : Le musée industriel et agricole et celui du commercial et colonial. 

Le reste du musée :

L’Égyptologie, abrite 5 momies qui selon un guide publié en 1826 auraient été retrouvées dans les ruines de Thèbes. Le musée abrite même une tête momifiée égyptienne. 

Comment se passent les travaux ? 

La première phase de travaux, terminée en février 2021, a permis au musée de rénover certains de ses espaces, avec nouveau parcours visiteurs comprenant une nouvelle entrée située rue Gosselet, de nouveaux sanitaires et vestiaires, un amphithéâtre pour accueillir des conférences et ateliers, un espace extérieur sur lequel des tables et des chaises seront installées à la belle saison, un café-boutique… Les salles d’expositions ont aussi été agrandies et repensées. Ces aménagements ont pour objectif d’offrir plus de confort aux visiteurs et de mettre en valeur les trésors du lieu. La deuxième phase a été lancée, après un concours d’architecte en février 2021, cinq agences ont été retenues pour travailler autour de ce projet de transformation du Musée d’histoire naturelle en un grand musée de l’Homme, de la Nature et des Civilisations pour une fin en 2025. Au printemps 2022, le lauréat sera désigné. Le projet final sera présenté au courant de l’année. C’est en 2023 que commenceront les travaux de rénovation, avec une fermeture envisagée d’une durée de 22 mois.

Réserver une chambre

Affaire ou plaisir, vous êtes intéressé par un petit arrêt à Lille ?

Voir les offres